cerises_0411

Avec la saison des fruits, vient l'envie de conserver pour l'hiver ce que nous récoltons dans nos jardins.

Une méthode que j'affectionne particulièrement, c'est la conservation par la cuisson au naturel. Elle convient pour les abricots, cerises, fraises, framboises, groseilles,  mirabelles, pêches, poires, prunes.

Elle est simple et surtout c'est une façon de conserver le fruit sans ajout, un peu comme la congélation. Pratique lorsqu'on n'a plus beaucoup de place dans le congélateur familial, c'est une technique qui offre un autre avantage non négligeable : le produit est utilisable immédiatement après l'ouverture du bocal. Non sucré, non salé il est possible d'utiliser les fruits  pour  n'importe quelle occasion.

bocaux_vides_1062

En tout premier lieu il faut s'assurer de la parfaite hygiène des bocaux. Pour cela le fait qu'ils soient propres ne suffit pas. Tout comme pour les pots de confitures il faut les ébouillanter avant utilisation et les faire sécher en les retournant sur un torchon propre. C'est ce travail qui me semble le moins agréable car le temps nécessaire au séchage exige pratiquement que ce travail soit fait la veille de la mise en bocaux. Il est parfois un peu difficile d'évaluer la veille quelle quantité de récipients sera nécessaire.

J'utilise les bocaux de la marque Le Parfait  ou Familia Wiss, voire des bocaux à confitures avec leur couvercle métallique. Mais on peut aussi utiliser  des bocaux  fermés grâce à des bouchons de liège qui auront été ébouillantés eux aussi 10 minutes avant utilisation.

Dix ans plus tard... 11/06/2019.
Pour ce qui concerne la préparation des bocaux avant stérilisation, j'ai modifié ma méthode. En effet, ce qui est le plus pénible est le temps qu'il faut à ces maudits bocaux pour sécher. Maintenant, avant toute conserve, je relave systématiquement tous les bocaux (ça n'a toujourjours pas changé), je les ébouillante puis je les fais sécher dans mon four à 100°. Dès qu'ils sont secs, et ils le sont très rapidement, je peux les utiliser ; enfin il faut attendre qu'ils ne soient plus bouillants avant de lesremplir, le choc thermique avec des ingrédients froids pourrait les faire exploser. 

Ensuite ce n'est vraiment  rien à faire.

cerises_au_naturel_1068 Lavés, séchés, pelés, avec ou sans noyaux, on range les fruits, rien que les fruits, sans les tasser dans des flacons de verre. Fermer les bocaux selon la méthode choisie et les placer dans un très grand récipient, un stérilisateur, une lessiveuse... (Mais oui j'ai une lessiveuse qui me sert encore pour faire bouillir la lessive aussi).
Les séparer avec des torchons pour éviter qu'ils ne se brisent au moment de l'ébullition et remplir d'eau jusqu'à trois ou quatre centimètres au-dessous du goulot. Porter à ébullition et compter le temps de stérilisation à partir du moment où l'eau bout comme suit :
- 15 minutes pour les fraises et les framboises,
- 20 minutes pour les groseilles,
- 30 minutes pour les cerises,
- 30 à 40 minutes pour les prunes, mirabelles,
- 40 minutes pour les abricots, et les pêches,
- 30 à 40 minutes pour les poires.

C'est une méthode que j'utilise essentiellement pour conserver des cerises. Je ne les dénoyaute pas, car la récolte des cerises se fait sur un temps très court et le dénoyautage pour les confitures me prend déjà énormément de temps. Lorsque j'utilise un ou deux bocaux de cerises je n'ai aucun mal à en retirer les noyaux à ce moment là car je dispose en général de plus de temps. Les cerises ainsi conservées peuvent agrémenter les desserts mais aussi bon nombre de plats salés (suivant l'imagination du moment).

Attention ! On ne peut pas conserver suivant cette méthode n'importe quel aliment, et surtout pas les légumes crus. Je suppose que ce qui permet la réussite de cette conservation avec les fruits tient au fait qu'ils contiennent du sucre en quantité suffisante ?