Il y a deux jours j'opposai les fécuents aux légumes verts dans leur capacité à nous rassasier.

Aujourd'hui je me suis lancée dans la réalisation d'une recette que je trouvais bien tentante : la blanquette de crevettes roses.

Sans titre 1

Pardonnez la présentation, j'ai fait très très vite et je n'ai pas du tout soigné la coupe des légumes.

Ingrédients que j'ai utilisé pour commettre cette recette :

- 450 g de grosses crevettes roses cuites
- 600 grammes de carottes
- 270 grammes de tomates
- 200 grammes de champignon de Paris frais
-  20 cl de crème fraîche
- 1jus de citron
- 1 bouquet garni, 1 oignon,  2 gousses d'ail, 1 cube de bouillon et 500 ml d'eau pour faire le fumet de crevettes.
À noter que cette recette prévoit 1 cuillère à soupe de maïzena pour lier la sauce. Je n'ajoute jamais rien pour obtenir une belle liaison, mais à chacun de faire selon ses goûts et ses envies, n'est-ce dpas ?
 
Proposée, en plat principal, pour environ 3 personnes, je n'aurai jamais réussi à "engloutir"  l'équivalent d'une part entière. J'ai mangé un avocat en début de repas, et je suis sortie de table, repue. Comment aurais-je pu ajouter le moindre féculent à mon assiette  En même temps, la quantité de légumes est somme toute impressionnante, j'en conviens.
Je précise que je ne suis pas opposée aux féculents, non pas du tout. Simplement, je ne comprends pas la nécssité "absolue" d'ajouter des féculents à tous les repas, et puisqu'il y a peu de temps j'ai écrit sur ce blog à ce sujet, j'ai eu envie de vous partager mon déjeuner du jour.
Les seuls arguments , selon moi, qui plaident en faveur des féculents à tous les déjeuners, concernent les familles qui doivent nourrir des adolescents.
D'une part avec des adolescents à nourrir dans une famille il est assez difficile de les caler sans les fichus féculents.
D'autre part, compte tenu de la quantité de légumes qu'il faudrait préparer  au quotidien pour les rassasier,  le prix de revient du repas deviendrait vite insupportabe pour les familles, sans compter le temps de préparation des repas qui serait certainement beaucoup trop lourd dans nos modes de vie actuels.