Je sais que c'est un peu long à écouter,  mais c'est édifiant, le sujet est sérieux.



C'est mon coté utopique et je me plais à espérer. Je sais l'importance que nous pouvons avoir dès lors que nous sommes  nombreux à refuser ce qui nous imposé.

Je crois qu'il est important de diffuser le message suivant :

http://www.pacte2012.fr/video_nojs.html


Si vous n'avez pas le temps de regarder cette vidéo, je vous livre, ci-dessous, le texte de la pétition.

Institut pour la Justice
140 bis, rue de Rennes
75006 Paris
www.institutpourlajustice.com

Recentrer la Justice sur sa mission première de protection des citoyens

  • Attendu que les victimes ont moins de droits que leur agresseur à toutes les étapes de la procédure judiciaire ;
  • Attendu que la sanction est aléatoire et négociable pour le délinquant alors qu’elle est automatique pour l’automobiliste
  • Attendu que 80 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées faute de place, et que les condamnés purgent rarement plus de la moitié de leur peine ;
  • Attendu que des criminels objectivement dangereux sont remis en liberté sans surveillance ;
  • Attendu qu’une partie du monde judiciaire est déconnectée des préoccupations du peuple français alors qu’il juge en son nom ;

 Nous, citoyens et électeurs français, demandons solennellement aux candidats à l’élection présidentielle :

1 L’égalité de droits entre la victime et l’accusé : Un accès immédiat pour la victime à l’assistance d’un avocat dès le dépôt de plainte ; le droit pour la victime de contester en appel la remise en liberté de son agresseur.

 2 L’impunité zéro pour les atteintes aux personnes et aux biens, un grand ministère chargé de la sécurité des citoyens, regroupant forces de l’ordre et politique pénale, des amendes « plancher » automatiques accompagnant toute condamnation pour délit.

 3 L’application effective des peines prononcées : L’obligation pour tous les condamnés de purger au minimum les trois quarts de leur peine ; une capacité de 30 000 places de prison supplémentaires pour rejoindre la moyenne européenne.

 4 Une fermeté de précaution vis-à-vis des criminels dangereux :
La perpétuité réelle pour les grands criminels ; la surveillance à vie des délinquants sexuels.

 5 Une Justice transparente qui rende des comptes aux citoyens, un débat national sur l’élection des procureurs au suffrage universel, des audiences d’application des peines ouvertes au public.